Nouvelle mise à jour des données de CRAQ

Une nouvelle mise à jour des données vient d’être réalisée sur l’application Consultation du répertoire des arbres de la ville de Québec (CRAQ). Elle s’accompagne d’une mise à niveau mineure du code informatique. Les nouvelles données ont été téléchargées le 6 septembre 2019. Les dates de mise à jour inscrites sont le 13 août pour les arbres répertoriés et le 9 juillet pour les arbres potentiellement remarquables.

Dans la foulée des ravages provoqués par l’agrile du frêne à Québec, 72 frênes ont disparus du répertoire depuis la dernière mise à jour de CRAQ le 21 avril dernier.

Petite note personnelle : C’est la première mise à jour d’une application de GéoPraTIC réalisée entièrement sur un portable Chromebook, le modèle HP x360. Ce dernier intègre les applications Linux. Il me permet donc d’utiliser la BD MySQL et l’outil Visual Studio Code dans l’environnement Linux de même que FileZilla pour le transfert des fichiers sur le serveur web de GéoPraTIC.

Une MAJ pour ContaMire

Nouvelle mise à jour pour Sites Contaminés du Québec (ContaMire) qui permet maintenant de faire une sélection géométrique parmi les sites affichés sur la carte. La sélection peut se faire en dessinant un cercle, un rectangle ou un polygone sur l’écran.

Le contenu de la sélection peut ensuite être affiché sous forme d’une liste dans une nouvelle fenêtre du navigateur. Cette liste comporte l’ensemble des attributs des sites contaminés. Notez qu’il est également possible d’afficher la liste des sites retenus sans faire de sélection géométrique. La sélection offre l’avantage de limiter la liste à la zone d’intérêt de l’utilisateur.

Démo de l’utilisation de la sélection géométrique dans contaMire

Contamire intègre les sites contaminés fédéraux

Sites contaminés du Québec (ContaMire) intègre maintenant les données des sites contaminés fédéraux.

Les données des sites contaminés fédéraux ont été obtenues du site internet Gouvernement ouvert Canada en date du 14 février dernier. Publié au format XML, les données significatives ont été extraites en utilisant le logiciel BaseX et le langage d’interrogation XQuery. J’avoue que l’apprentissage n’a pas été facile. Je suis finalement parvenu à produire 2 fichiers CSV : un pour les sites contaminés eux-mêmes et un autre sur les contaminants présents que j’ai chargés dans la base de données MySQL.

En comparant les données du fédéral avec celles du répertoire des terrains contaminés du Québec, je suis arrivé à distinguer quelques point communs qui m’ont permis de finaliser l’intégration des données fédérales canadiennes aux données de ContaMire. Au cours de l’exercice j’ai ignoré 32 sites fédéraux qui ne possédaient pas de localisation géographique par coordonnées. Au final, ContaMire compte maintenant près de 14 000 sites contaminés cartographiés.

Avec cet ajout, ContaMire devient un des outil de consultation gratuit des sites contaminés le plus complet à ce jour.